Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2013-04-12 - 09:00:54

Les découvertes de Suzanne (153)


Les découvertes de Suzanne (153)



Pensée du jour:

"La nature n'est pas à contrôler et à manipuler à notre avantage. Bien vivre implique de vivre en traitant les autres éléments de notre environnement comme nos égaux."
(Arne Naess 1912-2009, philosophe norvégien, professeur à l'université d'Oslo)

Cette semaine, un choix varié de titres !

AMINATA
Auteur: Lawrence Hill
Édition: Pleine Lune
Imprimé au Québec
Les découvertes de Suzanne (153)

Parmi les cinq livres sélectionnés à l'émission "Plus on est de fous, plus on lit" à Radio-Canada en 2013, c'est le roman Aminata, défendu brillament par Thomas Hellman, qui est sorti le gagnant.

Lawrence Hill a transformé une page négligée de l'histoire en un roman brillant et attachant qui transporte le lecteur d'un village africain à une plantation du sud des États-Unis, d'un refuge sordide en Nouvelle-Écosse à la côte de la Sierra Leone, dans l'odyssée du retour en Afrique de 1 200 anciens esclaves. Aminata dépeint l'un des personnages féminins les plus forts de la littérature récente, une femme qui se fraie un chemin dans un monde hostile à la couleur de sa peau et de son sexe.
Aminata est la version française du bestseller The Book of Negroes. (500 000 exemplaires vendus au Canada anglais). Bestseller également au Québec (10 000 exemplaires vendus depuis sa parution. L'éditeur Présence Africaine a acquis les droits de traduction française pour l'Europe et l'Afrique. Il a aussi été traduit dans plusieurs autres langues.
Ancien journaliste, Lawrence Hill est titulaire d'un baccalauréat en sciences économiques de l'Université Laval et d'une maîtrise en création littéraire de la John Hopkins University. Il travaille actuellement à la scénarisation de ce roman en vue d'une adaptation au cinéma. Lawrence Hill vit à Hamilton en Ontario.

LE LIVRE DE LA MORT, thriller, LDP
Auteur: Anonyme
Édition: Sonatine Éditions
Les découvertes de Suzanne (153)

Officiellement mort, le Bourbon Kid pourrait en profiter pour couler des jours heureux en compagnie de Beth, son amour de jeunesse enfin retrouvé. Encore faudrait-il que sa nouvelle identité reste secrète, sans quoi ses nombreuses victimes et ses ennemis, plus nombreux encore, risqueraient bien de s'unir pour se venger.
Mais quand Beth est kidnappée, et qu'il s'avère aussi être le seul à pouvoir sauver Santa Mondega d'un terrible bain de sang, le Bourbon Kid n'a plus qu'une solution: revenir d'entre les morts. Plus sauvage et plus impitoyable que jamais.
C'est un quatrième épisode encore plus déjanté et jubilatoire que les trois premiers.

L'HISTOIRE DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES
Auteur: Martin Gauthier
Édition: Septentrion
Les découvertes de Suzanne (153)

Quel plaisir de lire et de pouvoir apprécier ce coin de pays, à travers l'histoire de son port sur le Saint-Laurent, en Mauricie.
Grâce à Martin Gauthier, directeur de l'Atelier du patrimoine, dans la région du Centre-du-Québec, nous découvrons l'histoire du port de Trois-Rivières qui est bien plus qu'une simple question de navires ou de développements industriels.
Le premier vapeur au havre de Trois-Rivières: "En novembre 1809, une foule de curieux se rassemble sur les rives de Trois-Rivières pour y observer le plus étrange des navires: le vapeur Accomodation. Sans le savoir, ces observateurs sont témoins d'un événement historique qui mérite ici quelques explications...."
De main de maître, Martin Gauthier nous entraîne vers l'histoire d'un lieu populaire où l'on peut assister à des spectacles, prendre le traversier, acheter du poisson, des semences ou de la farine, faire une promenade de détente, louer une chaloupe et pêcher ou encore s'embarquer pour une croisière.
Mais avant tout c'est un lieu de mémoire lié à l'identité collective des Trifluviens.
Abondamment illustré de photos anciennes et d'autres plus récentes, c'est un document destiné aux citoyens de Trois-Rivières et à tous les Québécois qui s'intéressent de près ou de loin à notre patrimoine.

GUIDE DU JARDINAGE ÉCOLOGIQUE
Auteure: Édith Smeester
Édition: Broquet
Les découvertes de Suzanne (153)

Avant toute chose, précisons que ce guide est pour nous, pays de froidure et de chaleur parfois accablante, souvent pays des extrêmes !
Le jardinage écologique a le vent dans les voiles au Québec depuis l'entrée en vigueur du Code de gestion des pesticides en 2003.
Règlement qui a ensuite montré l'exemple au reste du Canada. Aujourd'hui, les jardiniers ont adopté un discours écologique et plusieurs entreprises, qui vendent des produits de jardinage, ont banni la plupart des pesticides de leurs tablettes.
On trouve ici une synthèse de plus de 40 ans d'expérience en jardinage. Mais il veut surtout mettre l'accent sur la prévention et la tolérance. Cessons de nous battre contre les fleurs et des insectes inoffensifs !
De l'auteure Édith Smeester: "Je suis arrivée au Québec en 1970 et nous avons rapidement été conquis par sa nature grandiose et son climat stimulant. Nous nous sommes établis sur la Rive-Sud de Montréal, à Saint-Bruno de Montarville dans une maison qui avait déjà un très beau jardin avec de nombreuses vivaces. Je me suis vite aperçue que tout le monde jardinait à grands renforts de pesticides, particulièrement pour éliminer les pissenlits dans les pelouses ! Mais il y avait pire. Saint-Bruno est une ville qui a été bâtie en grande partie au milieu d'anciens vergers. Or les pommiers sont les arbres qui reçoivent le plus de pesticides par saison ...."
340 pages d'informations et de photos très explicites de différents problèmes trouvés en sol québécois.

BARBECUE
Les meilleurs recettes
Édition: Broquet
Les découvertes de Suzanne (153)

Malgré ce printemps plus que frisquet, on ne peut ignorer que d'ici peu, on pourra sortir le barbecue et cuire les viandes et autres victuailles qui chatouilleront notre odorat et aiguiseront notre appétit.
Il serait superflu de vous dire que ce guide est largement illustré et que vous saliverez depuis la première page jusqu'à la dernière. Ces recettes permettent d'élargir vos connaissances et de faire des envieux !
Roti de longe de porc à la grecque
Sandwichs cubains mojo
Gigot d'agneau à la rôtissoire
Pizza au poulet cap vers le sud
Endives grillées au bleu
On peut même y préparer des desserts savoureux:
Tourte aux mûres grillée d'Adam Byrd
Ananas grillé avec crème fraîche et noix de Grenoble
Tarte Mississippi.
300 pages plus gourmandes les unes que les autres. Des recettes pour faire plaisir à toute la famille ainsi qu'aux amis qui se présenteront à votre table.

LE LIVRE DES JUS
400 recettes santé-vitalité
Auteure: Natalie Savona
Édition: Guy Saint-Jean
Les découvertes de Suzanne (153)

Qui aurait pensé qu'on peut avoir autant de variantes avec les jus !
Au départ le premier chapitre concerne les règles de base et ensuite les bons conseils.
On découvre des recettes multiples de smoothies, de simples rafraîchissements appétissant aux fruits, au thé et des pétillants.
Plus un chapitre de références avec tableau de la valeur nutritive et pour combattre certains problèmes de santé.
Les chapitres sont bien définis et on trouve à chaque page les éléments nutritifs et aussi l'apport d'énergie, de détox, d'immunité, de digestion et de peau.
Il est certain qu'il est préférable de posséder un extracteur de jus. C'est simple, facile et rapide.
Jus digestif:
2 poires, 2 carottes, 1/2 ananas, 1 morceau de gingembre (1/2 po)
Savoureux et efficace pour les troubles digestifs.

Et une belle façon de finir l'été !
Pêche et petits fruits noirs
1 poignée de bleuets
1 poignée de mûres
2 pêches
1/3 tasse de yogourt nature
2/3 tasse de jus de pomme

BICARBONATE DE SOUDE
Collectif
Édition: Guy Saint-Jean
Les découvertes de Suzanne (153)

J'imagine que comme moi vous ne pensiez pas trouver autant d'usage au Bicarbonate de soude !
Saviez-vous que vous avez sous la main trois produits naturels les plus polyvalents, efficaces et peu coûteux, le bicarbonate de soude, le vinaigre et le jus de citron. De plus c'est écologique !
Ils sont d'une efficacité redoutable... Ils font des miracles pour effacer les taches, désodoriser, améliorer la santé, soigner les irritations de la peau, blanchir vos dents...
Ex.: Pour les cuivres, le bronze et le laiton:
Mélangez 3 parts de bicarbonate de soude et 1 part de jus de citron ou de vinaigre blanc et nettoyez avec un linge doux.
Avant de partir en vacances, n'oubliez pas de déposer une poignée de bicarbonate dans le renvoi d'eau des éviers afin d'empêcher les mauvaises odeurs.
N'oubliez pas d'essuyer les cadres des fenêtres avec 1 part de vinaigre et 2 parts de bicarbonate. Très efficace pour éliminer la moisissure créée par la condensation.
De plus c'est peu cher ! Mais il ne faut pas le dire trop fort car ils vont augmenter les prix...!

À LA TÉLÉ

Une émission à ne pas manquer sur CTB-TV Lanaudière.
À partir du 10 avril vous pourrez à cette adresse :  http://www.ctbtv.ca/webvideo/PourVous09042013.wmv rencontrer Laurent Lacherez qui nous suggère plusieurs pistes de réflexions et de solutions sur "l'Anxiété, comment s'en sortir".
Un auteur lanaudois talentueux!
J'en profite pour vous donner la liste des auteurs que j'aurai le grand plaisir de rencontrer d'ici la fin de la saison qui se terminera fin mai. Retour à la mi-septembre pour l'émission: "Pour vous et moi".
AVRIL:
Diane Gousse et le titre de son ouvrage: "Du style à la phrase".
Jean-Marie Lampron et son autobiographie.
Nicole Gratton qui vient nous rencontrer pour la troisième fois. Elle nous parle du sommeil, des rêves et de son dernier livre: "L'art de rêver" suivi de "Rêves et symboles".
MAI:
Table ronde avec 3 auteurs lanaudois: Linda Amyot, Christine Bertrand et Benoit Séguin.
Jean-Pierre Veillet et sa maison d'édition lanaudoise et ses dernières publications.
Sylvie-Catherine de Vailly et son roman pour les jeunes: "Le comte de Saint-Germain" Le mystère



Les découvertes de Suzanne (153)




L’ORTHOGRAPHE ; TOUTE UNE HISTOIRE
Auteure : Claire St-Onge
Éditions : Scriptée
Les découvertes de Suzanne (153)

Vous souvenez-vous de ce poème de François Villon que chantait Félix Leclerc ?
« Ô Dieu, si j’eusse étudié
Au temps de ma jeunesse folle
Et à bonnes mœurs dédié
J’eusse maison et couche molle. »

Je parodie ce poème pour vous dire à quel point je regrette de n’avoir eu accès, au temps de mes études dites classiques, à un livre comme celui de Claire St-Onge. Quelle idée formidable que de retracer l’évolution de la langue française sur plus de 1000 ans d’histoire ! J’ai lu ce livre, magnifiquement illustré de reproductions couleur et noir et blanc, comme on lit un roman mystère, m’étonnant de page en page de découvertes, de faits inconnus ou méconnus, d’évolutions de la façon de parler, des petites révolutions importantes comme l’abandon du latin en tant que langue des études et surtout l’apparition de la littérature grâce au choix populaire du français en tant que langue de communication.
Car si l’écriture est liée à l’apparition des villes et du commerce il y a 9000 ans comme moyen de consigner l’Histoire et les comptes en venant ainsi à l’aide de l’esprit humain qui ne pouvait emmagasiner tant de données dans sa mémoire, en France la popularité de l’expression écrite ne date que de 1000 ans.
D’ailleurs, ce fait m’a amené à m’interroger sur les liseuses capables d’emmagasiner des milliers de livres : ne sont-elles pas en train de modifier une façon de faire bien humaine de tout consigner sur papier, en risquant d’oublier beaucoup ?
Ce livre s’adresse à tous et pas uniquement aux spécialistes ; il est écrit dans une langue claire avec un vocabulaire juste et accessible. Cette multitude de notions exposées par l’auteure ont dû exiger une vaste recherche. Les nombreuses illustrations et reproduction de texte écrit et les graphiques explicatifs viennent à point pour soutenir la thèse de Mme St-Onge.
On doit d’ailleurs aux trouvères et jongleurs la dissémination par toute la France (à l’époque où des centaines de dialectes étaient parlés) du « françoys » qui était né d’un mariage des langues romane et francique. Par la suite, c’est la guerre de Cent Ans qui favorisera aussi la diffusion du nord au sud de la France, bien que le latin demeurera encore longtemps la langue de l’administration et de l’enseignement, ce qui retardera l’éducation des masses.
La démarche de l’auteure est appréciable dans ses efforts de mettre en parallèle l’histoire politique et militaire et celle de l’évolution de la langue et de la manière de l’écrire. Le sens des mots a évolué parfois de façon inattendu ; ainsi, le mot « roman » signifiait à l’origine une adaptation d’un texte, qu’il s’agisse d’un poème ou d’un texte en prose. Ce n’est que progressivement que le mot en viendra à signifier la nature d’un véritable récit de fiction.
Mais l’orthographe ancienne est difficile à décoder pour un lecteur d’aujourd’hui ; par exemple le « u » et le « v » s’écrivaient de la même façon. Jugez-en avec cette reproduction de la célèbre complainte de Rutebeuf que chante Léo Ferré :

Q’ sont mi ami deuenu
Q’ iauoie si pres tenu
& tant ame
ie cuit qil sont trop cler seme
i l ne furent pas bien seme
s i sont failli

Ce sont les clercs (des copistes en l'occurrence) qui font évoluer la langue française à partir du latin. L’orthographe est encore phonétique ou étymologique. C’est le roi François 1er qui changera le cours des choses en imposant la langue française à l’administration.
Curieusement, c’est en Nouvelle-France que le français deviendra langue nationale : le besoin d’une langue commune pour se comprendre obligera les dialectes à céder le pas. Encore plus curieux, c’est en anglais qu’on retrouve le plus grand nombre de mots français (de 25 à 50% selon les régions de l’Angleterre) à cause de Guillaume le Conquérant dont les descendants demeurèrent longtemps au pouvoir.
Mais la grammaire et l’orthographe constitueront de sérieux handicaps à la clarté de la langue jusqu’au XVIIIe siècle. Avant la réforme de Vaugelas et celle de l’Académie française, chacun écrivait comme il l’entendait.
Muni d’un glossaire et d’une bibliographie, ce livre est un véritable puits de lumière. À sa lecture, on apprécie de parler et surtout d’écrire une langue qui a su grandir avec tant de force.
Disponible en format papier ou en format numérique dans les bonnes librairies.

L’OREILLE ABSOLUE, roman
Auteur : Mathieu Boutin
Collection : Reliefs
Éditions : Druide
Les découvertes de Suzanne (153)

Un deuxième bonheur de lecture s’avère ce premier roman pour adultes de Mathieu Boutin. Musicien, humoriste, faisant parallèlement carrière dans le monde juridique, il a aussi publié plusieurs livres jeunesse. Je crois qu’il n’en fallait pas plus pour m’inciter à lire ce livre.
Dès les pages liminaires, l’humour se manifeste et on découvre une façon d’écrire farfelue. L’auteur multiplie les blagues et les courtes remarques amusantes en profitant d’un vocabulaire musical qu’il étale volontiers. Il ne se gêne pas non plus pour formuler ici et là des commentaires acides sur ce qu’il appelle « la fausse musique classique » tel « Con te partiro ». N’importe quelle situation peut être prétexte à un soubresaut de sarcasmes ou de commentaires délicieusement ironiques.
Le roman est fondé sur le travail de quatre jeunes musiciens qui jouent devant des publics bariolés à l’occasion d’événements sociaux, de mariages, d’enterrements, de « partys » de bureau ou de banquets de toute nature. Ils sont membres d’un orchestre symphonique, mais ne roulent pas sur l’or.
La venue inattendue d’un violoniste quinquagénaire et célibataire dans leur existence va faire prendre une drôle de tournure à leur travail à la pige. Sa mère alzheimer va s’inscrire dans la trame du récit comme une poignante tragi-comédie qui donne plus de profondeur au roman.
L’auteur a une façon détachée et délicieusement amusée de traiter les rapports sexuels. Il se montre aussi poliment iconoclaste et son sens du ridicule lui permet d’élaborer de belles évocations de scènes gênantes. Sa description sarcastique d’une fête de membres du barreau a toutes les caractéristiques d’une pièce d’anthologie. Sa vaste connaissance du vocabulaire de la musique classique le sert bien dans la description des sentiments ou des émotions ressentis.
Le lecteur bénéficie du roman comme d’une sorte d’apprentissage de l’écoute de la musique classique.
Ce livre qui, au départ, m’avait semblé s’agiter dans plusieurs directions, acquiert vite une structure bien fondée et qui progresse avec assurance, jusqu’à la fin ultime qui s’avère totalement inattendue.
Ce roman nous plaque au visage un sourire que quelques rebondissements moins drôles parviennent à peine à effacer. Je le recommande aux amoureux de la belle musique, mais aussi à tous ceux qui savourent les moments d’intimité bien vécus entre amis et amants.
Disponible en format papier ou en format numérique dans les bonnes librairies.


Claude Daigneault




2013-04-12 - 09:45:00
Michèle Daigneault

Il faudra je retourne à la bibliothèque, car les propositions de livres me semblent très bien !

Miche :-)






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires