Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2013-06-11 - 15:11:26

Une exposition bien arrimée !


Samedi avait lieu l’inauguration de l’exposition « St-Ignace-de-Loyola et ses marins en photos » dans le sous-sol de l’église paroissiale, grâce au travail méticuleux de recherche et de rédaction des textes de M. Louis-Vincent Barthe, lui-même marin de métier. Les visiteurs auront gratuitement accès à l’exposition les 15 et 16 juin de 10h à 17 h.

M. Barthe a recueilli plus de 800 photos sur la vie des navigateurs de Saint-Ignace. Chacune s’accompagne d’une légende dressant le portrait des personnes illustrées. À ce trésor, s’ajoutent plusieurs artéfacts ayant appartenu aux hommes de mer et différents extraits audio-visuels sur l’histoire navale.

Photo 1 : M. Louis-Vincent Barthe et son fils Augustin.
Une exposition bien arrimée !


M. Barthe souhaite apporter ainsi une autre vision du métier de navigateur d’hier à aujourd’hui. Les personnes âgées vivront un retour en arrière, une épopée qui s’est estompée au fil des ans. La génération mitoyenne verra ressurgir de nombreux souvenirs et reconnaîtra sûrement leurs aînés sur les photos. Quant aux plus jeunes, ils auront l’occasion de s’initier à certains aspects de leur histoire familiale et de s’informer sur divers aspects du métier qu’exerçaient leurs aïeux.

« Chaque photo raconte l’histoire d’une personne, d’un groupe de personnes ou même d’une famille, même lorsque plusieurs photos à propos du même sujet sont rassemblées ; l’exposition raconte l’histoire d’une collectivité », a expliqué M. Barthe.

Pour les lecteurs hors de Lanaudière, précisons que Saint-Ignace-de-Loyola est le point d’arrivée et de départ des traversiers qui permettent de franchir le fleuve Saint-Laurent en direction de Sorel-Tracy, chaque jour et douze mois par année.

Photo 2 : Un petit aperçu de la salle où sont rassemblées les centaines de photos et d’objets.
Une exposition bien arrimée !


Appuyée par le Fonds Culture et Patrimoine de la MRC et le CLD de D’Autray, de même que par le Pacte rural, l’exposition a également bénéficié d’un partenariat avec la Caisse Desjardins de D’Autray, de la municipalité de Saint-Ignace-de-Loyola, de la Société des traversiers du Québec, du député provincial de Berthier, M. André Villeneuve, et de la Fabrique de la paroisse.

« Unanimement, les membres du comité culturel ont été charmés par l’initiative proposée par M. Barthe. Son projet met en valeur bien entendu l’histoire des Loyolois en plus de favoriser l’implication des gens du coin, mais c’est aussi tout un pan de vie de l’ensemble de notre communauté qui est concerné par la vie maritime. En effet, une grande partie de notre territoire est bornée par le fleuve », a commenté Mme Jacinthe Brissette, mairesse de Lanoraie et présidente du comité culturel de la MRC.
Une exposition bien arrimée !






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: