Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2013-11-19 - 10:09:05

Ma participation à la dernière exposition des Quinze


L’ÂGE DE L’ÉCRITURE

L’écriture, telle que nous la
connaissons, est apparue à Sumer
il y a près de 3000 ans.

En 1440, Gütenberg invente l’impression en caractères mobiles.

Jusqu’au 20ième siècle, l’écrivain rédigeait des textes manuscrits qu’un typographe défrichait pour les livrer à l’impression.

En 1880, on produit aux États-Unis les premières machines à écrire qu’on ne cessera de perfectionner, les rendant même électriques.
Ma participation à la dernière exposition des Quinze

Au début des années 1970, apparaît enfin le micro-ordinateur, qui n’est plus une calculatrice comme ses ancêtres de la guerre de 1939-1945, mais une véritable machine à rédiger, avec correcteur et polices de caractères.

J’ai écrit des trois manières depuis 50 ans ; des textes manuscrits, des textes à la machine à écrire et des textes à l’ordinateur. Six Mac depuis 30 ans. J

J’ai donc vécu trois « âges » de l’écriture, de là le titre de ce montage conceptuel.

Claude Daigneault

(NB : installé dans un confessionnal de l'église de St-Norbert en Lanaudière, le montage montre un de mes manuscrits d'il y a 50 ans (sur la table à gauche) , une machine à écrire portative d'une quarantaine d'années (avec un texte d'époque sur le rouleau), le premier modèle de Mac (512k de mémoire), et un petit Power Book de MacIntosh, de même que certains des livres que j'ai publiés, avec le texte rédigé ci-dessus).




2013-11-19 - 16:23:21


Ça me rappelle certains souvenirs, mon conjoint étant journaliste à la même époque que toi, mais à la Presse!
Il a refusé par contre l'ordinateur. C'est seulement les quelques dernières années juste avant de prendre sa retraite, qu'il a accepté de se "rendre"... son fils alors informaticien, l'avait convaincu du bien fondé de la technologie. Il n'avait plus besoin de travailler à la maison derrière sa porte capitonnée qu'il avait confectionnée de ses tites mains blanches :-)




2013-11-19 - 21:37:21
Mathieu

Hihihi...

Une véritable 'time capsule', cette image !! :)




2013-11-19 - 21:39:12
Claudie Bugnon

Bonjour Claude,

Nous devons être à peu près de la même génération. Je me souviens aussi du Letraset, que j'ai beaucoup employé… Et comme nous avons écrit «avec nos mains» par rapport à la nouvelle génération!

Votre rappel est bienfaisant.

À la prochaine,

Claudie

Les Éditions Joey Cornu




2013-11-20 - 09:56:33
suzanne F.

Allo Claudie!

Vous me rappelez ce temps du letraset!
Horreur! tout mettre en ligne et recommencez... pis des fois ça décollait :-(
La vie est possiblement moins embêtante maintenant que la table à dessin ne sert que pour manger son lunch :-)




2013-11-21 - 12:37:55
Michelle

Bonjour Claude,

Je gagerais que vous n'auriez jamais pensé, quand vous vous agenouilliez dans le confessionnal à 12 ans pour vous accuser de vos péchés véniels (vous n'en faisisez sûrement pas de mortels!), que vous y exposeriez un jour vos oeuvres! Je trouve l'idée très intéressante et c'est un genre d'exposition que j'apprécie beaucoup.

Félicitations de vous impliquer aussi activement dans l'évolution des arts dans votre beau coin de pays. Je trouve que votre région pourrait servir d'exemple à la nôtre où c'est plutôt tranquille...








Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: