Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2013-12-02 - 09:22:47

Noël 2013 : Naissance d'une nouvelle tradition


À l'approche du temps des fêtes, les usines géantes asiatiques fonctionnent à pleine vitesse afin d'offrir aux Québécois des piles monstrueuses de produits bon marché fabriqués au détriment de la main-d'oeuvre canadienne.

Cette année sera différente. Cette année, les Québécois doivent penser aux leurs, penser à tous les Québécois. Il n'y a plus d'excuse... nous pouvons tous trouver un cadeau à offrir, fait par les mains québécoises ou canadiennes. Oui, oui!!!!

Il est grand temps de sortir des sentiers battus. Qui a dit qu'un cadeau doit s'intégrer dans une boîte de chemise, enveloppé dans du papier le tout produit par des Chinois?

Tout le monde ˜ oui tout le monde se fait couper les cheveux. Pourquoi pas des certificats-cadeaux de votre salon de coiffure ou barbier de votre localité ? Club de gym? Un abonnement de 3, 6 ou 12 mois pour celui ou celle qui veut prendre sa condition physique en main.
Qui n'apprécierait pas recevoir des certificats pour lelave-auto? Les services d'un jardinier pour couper le gazon ou un déneigeur pour la saison? Qui n'a pas à utiliser une vidange d'huile pour sa voiture, camion ou moto?

Les propriétaires de restaurants ne demandent pas mieux que de proposer leurs certificats cadeaux. Accompagnez d'une bouteille de vin si c'est un restaurant où on peut apporter notre vin. Vous préférez les petits-déjeuners? Encore là, c'est d'encourager notre ville, nos restaurateurs locaux et de les aider parfois à garder leurs portes ouvertes.

Un cadeau pour faire plaisir à maman? Maman aimerait les services d'une femme de ménage pour une journée, un séjour ou même une journée dans un SPA, un massage, des soins beauté chez l'esthéticienne.

D'autres idées? Plusieurs artistes et artisans locaux sont 100 % Québécois ˜ bijoux, poterie, sculpture de bois, etc. Nos écrivains sont merveilleux. Quel bonheur de découvrir de nouveaux auteurs québécois? Et, que diriez-vous de billets pour une pièce de théâtre ou pour le ballet, des billets de spectacle d'un artiste québécois?

La Chine nous envahit avec tous ses produits. Maintenant c'est à nous de nous soucier et d'encourager NOS petites entreprises québécoises qui travaillent fort pour survivre. Et, lorsque nous nous soucions des autres Québécois, nous nous soucions de nous, de notre communauté, de notre collectivité, des gens de chez-nous. Pensons aux retombées économiques pour NOS marchands québécois en achetant Québécois.

Notre argent reste ici et fructifie ici.

En achetant Québécois ou Canadien, nous sauvons des emplois... on sauve peut-être le vôtre...

Un Joyeux Temps de Fêtes... fait au Québec!






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: