Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2014-01-29 - 09:02:03

NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (41)


NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (41)


La citation du jour :

« L’expérience est une source de richesses infinies qu’il faut savoir dominer et maîtriser, sinon elle peut fort bien se changer en un fleuve dévastateur. »
(Louis Bromfield, écrivain américain, 1896-1956)



LE CALEPIN PICOTÉ AVEC UN CANARD DESSUS
Auteurs : Pierre Chartray et Sylvie Rancourt
Illustrations : Marion Arbona
Collection : Trouvailles
Éditions du Phoenix
6-9 ans

Voilà un autre de ces magnifiques albums pour jeunes enfants dont la littérature québécoise semble se doter avec plus de constance depuis quelques petites années.

La qualité première d’une publication comme celle-ci est d’associer à une manière d’illustrer audacieuse, quasi révolutionnaire oserais-je dire, un texte d’une qualité irréprochable rédigé sans concession et qui propulse les jeunes lecteurs (trices) dans un univers fabuleux grâce à la beauté et à la qualité de la langue.

C’est une façon admirable de contrer la désagrégation du français, souvent encouragée par les média électroniques de notre époque, que ce soit dans les dramatiques ou les émissions de placotages.

Ce conte aborde avec une pointe d’humour le lien qui unit une fillette de cinq ans à son « vieux grand-papa », c’est-à-dire son arrière grand-père dans son langage. Étonnée du présent qu’il lui a fait à son cinquième anniversaire de naissance, elle met du temps à comprendre le geste.
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (41)

Il s’agit d’un très vieux cahier ligné, la couverture picotée de taches, et qui ne contient aucun mot. Elle le trouve laid et ne sait qu’en faire jusqu’à ce que l’aïeul lui confie qu’il a presque cent ans et que c’est un « souvenir »… Ce que sa mère qualifie de « trésor ».

Le lien entre la petite fille et son « vieux grand-papa » prend alors une tout autre connotation. Elle va tenter d’y consigner à sa manière les souvenirs-trésors d’Alphonse par des griffonnages. Je vous cache la suite, qui est fort émouvante et qui exploite bien la relation entre une personne âgée et un jeune enfant, ce temps privilégié où ils semblent sur la même longueur d’ondes, sans préjugés, sans ennui.

Dès la couverture, le talent exceptionnel de l’illustratrice nous frappe. Marion Arbona a osé créer pour les enfants un univers symbolique où les personnages et les objets sont dessinés à l’aide d’oiseaux, de petits animaux, de feuilles, de branches, de fruits, de noix, etc. On ne se lasse pas de les admirer. Comme on relit le texte d’une fillette qui se raconte à sa manière et dont voici un exemple :

« Ça sentait bon le gâteau au chocolat, la joie,
et les clémentines sur le bout de mes doigts.
Vieux Grand-Papa se berçait, les mains jointes
sur son ventre. Il souriait, heureux de participer
à la fête. C’était le jour de mes cinq ans.
Je suis beaucoup plus grande maintenant. »

Un bonheur, un délice, autant pour les parents que pour leur enfant.



BOUM, BOUM, BOUM, LE P’TIT CŒUR QUI BAT…
Conte à lire / dessins à colorier
Épisode 6, série « Les Larcyberda »
Auteure : Ginette Lareault
Illustrations : Diane Girard
Éditions : Caramello
5-7 ans

Voilà un choix tout désigné pour les tout-petits qui aiment célébrer la Saint-Valentin et qui aiment le chocolat.

Je vous ai déjà parlé au début d’octobre dernier de cette chouette collection de petits albums abondamment illustrés de vives couleurs, au texte humoristique, le tout dans une atmosphère de gentillesse et d’harmonie.

Ce sixième album possède ce ton agréable qui offre la possibilité à un parent (ou une gardienne d’enfant) de raconter une histoire à laquelle se mêle toujours une chanson rigolote qui s’acclimate à tous les moments de l’histoire.
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (41)

Comme les précédents, cet album met en évidence un couple et leur quatre enfants (deux ados et deux plus jeunes), mais aussi des personnages mythiques dont la présence donne un caractère un peu surnaturel à l’ensemble. Cette fois, on y présente l’ourse Charlie et l’ours Charlot (deux oursons blancs) dont « les p’tits cœurs deviennent du chocolat ». Mais aussi, Madame Amourelle, (sans doute une fée !) qui distribue l’amour dans les maisons sans être vue.

Les albums de la série "Les Larcyberda" présentent un côté positif de la famille, dans laquelle les modèles parentaux vivent dans l’égalité des tâches et des responsabilités et où la relation entre les enfants, bien que parfois ironique, s’établit toujours dans la sympathie.



LE REMARQUABLE HÉRITAGE
Tome 3, série « Bienvenue à Rocketville »
Auteure : Danielle Boulianne
Illustrations : Jessie Chrétien
Collection : Oeil de chat
Éditions du Phoenix
9 ans+


Cette série populaire a le mérite d’apprendre aux jeunes garçons et filles ce qu’était le hockey à l’époque de leurs grands-parents, quand nous ne revenions pas à la maison les dents cassés, un œil au beurre noir et une entorse au poignet, après avoir passé nos samedis d’hiver sur la patinoire.

Ces deux petits romans ont ravivé en moi le souvenir des parties en « gang » dans la cour d’école avec les frères enseignants qui attachaient leur soutane dans leur ceinturon pour patiner. C’était le temps où nous jouions un peu « sur la bottine », avec un bâton de hockey à 1$, sans jambières (ou avec des catalogues Eaton bien attachés sous le pantalon), sans épaulettes, sans masque, sans gants rembourrés mais avec deux paires de mitaines.

Les jeunes joueurs de ces deux histoires sont hyper équipés, mais grâce à leurs parents et à leur entraîneur, ils jouent pour le plaisir, pour l’excitation qu’apporte la belle feinte, l’heureuse fatigue après une partie, la satisfaction de jouer avec ses amis, dans le respect de l’adversaire. On est loin du hockey moderne, celui que les Américains qui dirigent la LNH ont implanté, celui qui pourrait se jouer dans une arène de boxe ou de lutte, celui qui résulte en commotion cérébrale.
Dans la famille du héros de ces deux histoires, Zack, le hockey est non seulement une tradition mais une occasion de vivre une expérience surnaturelle grâce à l’équipement de l’arrière-grand-père conservé depuis son décès. Cette dimension fantastique et mystérieuse tout à la fois ajoute du piquant au récit de « Le remarquable héritage ». C’est grâce à cette dimension que Zack et ses amis, ainsi que son père, son oncle et son cousin, vont pouvoir jouer en rêve une partie contre les « fantômes » du Forum, Maurice Richard évidemment, mais aussi Toe Blake, Howie Morenz, Jacques Plante, Doug Harvey, Aurèle Joliat et quelques autres.

NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (41)
Ces noms qui ont émaillé mes rêves de petit garçon ne sont guère connus aujourd’hui des enfants, mais quiconque a regardé le hockey à la télé le samedi soir avec Michel Normandin ou René Le Cavalier, aura la nostalgie de ce genre de hockey où l’intelligence primait sur les muscles gonflés aux stéroïdes.

L’histoire se lit plus que bien. L’auteure est habile à ne jamais perdre de vue ses intrigues et au moment nécessaire elle les ramène sous les projecteurs. Statistiques, dates historiques, personnalités, beaucoup d’éléments font en sorte que le roman enseigne des faits tout en divertissant.

J’ai beaucoup aimé aussi la relation entre Zack et son grand-père Jean-Paul, un sage, qui partagent la même passion. Et j’ai surtout beaucoup regretté de m’être départi de ma collectio0n de cartes de hockey à l’adolescence ! :-)



EN ROUTE POUR LA COUPE
Tome 5, série « Bienvenue à Rocketville »
Auteure : Danielle Boulianne
Illustrations : Jessie Chrétien
Collection : Oeil de chat
Éditions du Phoenix
9 ans+

« En route pour la coupe » offre, pour sa part, une belle occasion d’inculquer des valeurs aux jeunes. Personne ne s’étonnera qu’une fille soit gardienne du but des « Requins » de Rocketville (nommée ainsi en l’honneur de « vous savez qui »). Mais on ne peut que regretter qu’il n’y en ait pas deux ou trois par équipes. C’est une frontière à franchir quoi.

Danielle Boulianne possède un beau talent de conteuse ; elle multiplie les événements que de bons dialogues (où pointe souvent l’humour) soutiennent bien. Cette fois, l’enjeu est de taille : Zack, le capitaine de son équipe, s’est fait une entorse à la cheville à l’aube des séries finales. Un examen médical révèle qu’il en a pour plusieurs jours avant que la guérison pointe et qu’il puisse se supporter sur sa jambe endolorie. Le garçon est dévasté, bien qu’il se comporte comme un vrai capitaine.

Cette fois encore, la solution envisagée pour hâter la guérison de Zack n’a rien de banal et passe par un moyen inattendu qui a lui aussi un aspect surnaturel, au grand désarroi de sa mère qui n’approuve pas du tout la démarche.

Il se jouera quelques bonnes parties de hockey avant de mettre un point final au récit. Mais pour la joie des jeunes lecteurs et lectrices, la romancière possède une solide connaissance du hockey et ses descriptions des jeux les mettront dans le feu de l’action. Mon intérêt a quelque peu fléchi à la longue à la suite de certaines répétitions ; on assiste trop fréquemment à mon goût à des repas de familles dans l’une ou l’autre des maisons des parents. C’est une solution un peu trop facile pour faire se développer l’action.

Mais comme elle excelle à bien rendre les comportements et les attitudes des garçons de cet âge (ce sont des pee-wees), c’est difficile de lui en vouloir pour cela.


Claude Daigneault






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires