Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2014-03-18 - 15:24:51

Finalistes des prix Bédéis Causa


Finalistes des prix Bédéis Causa

Toujours très attendue, la liste des finalistes des prix Bédéis Causa a été dévoilée par l’organisation du Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ), à l’aube de sa 27e présentation. Remis depuis les débuts de l’événement, les prix Bédéis Causa cherchent à récompenser ce qui se fait de mieux en matière de bande dessinée, particulièrement celle créée par les auteurs d’ici. Cette année, en plus des cinq prix habituels, une nouvelle catégorie a été ajoutée, soit le coup de cœur du jury pour un album en français issu d’une traduction. Cet ajout se veut une façon de mieux refléter l’ouverture grandissante des maisons d’édition francophones pour la production internationale.

La cérémonie de remise de prix, qui est l’occasion de rassembler de nombreux acteurs du 9e art québécois et de souligner la vitalité actuelle du milieu, se déroulera cette année encore à l’Observatoire de la Capitale, le vendredi 11 avril, à 17 h.

LES FINALISTES

Prix Réal-Fillion
Auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel.
Fabien Dreuil, Xavier Hardy, Simon Leclerc et Anouk Pérusse-Bell, pour Nevada t. 1 (Glénat Québec)
Julien Paré-Sorel, pour Léthéonie (Front Froid)
Ami Vaillancourt et Bruno Rouyère, pour Kissinger & nous (Glénat Québec)

Grand prix de la ville de Québec
Meilleur album de langue française publié au Québec.
Vil et misérable (Pow Pow), de Samuel Cantin
L’Amérique ou le disparu (La Pastèque), de Réal Godbout
Promise t. 1 : Le livre des derniers jours (Glénat Québec), de Mikaël
Kissinger & nous (Glénat Québec), d’Ami Vaillancourt et Bruno Rouyère
Les deuxièmes (Pow Pow), de Zviane

Prix Albéric-Bourgeois
Meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste.
Le crépuscule des dieux t. 7 : Le grand hiver (Soleil), de Djief
Les nombrils t. 6 : Un été trop mortel (Dupuis), de Delaf et Dubuc
La colère de Fantômas t. 1 : Les bois de justice (Dargaud), de Julie Rocheleau

Prix Maurice-Petitdidier
Coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger.
Incredible India (Vents d’ouest), de Georges Bess
Mauvais genre (Delcourt), de Chloé Cruchaudet
L’entrevue (Futuropolis), de Manuele Fior
Le décalage (Delcourt), de Marc-Antoine Mathieu
Tyler Cross (Dargaud), de Fabien Nury et Brüno

Prix traduction
Coup de cœur du jury pour album publié en français et issu d’une traduction.
Mon ami Dahmer (Ça et là), de Derf Backderf
Goliath (L’Association), de Tom Gauld
Jack Joseph, soudeur sous-marin (Futuropolis), de Jeff Lemire

Lors de la cérémonie, l’organisation du FBDFQ remettra également le Prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.

Rappelons que la présente édition des Bédéis Causa porte sur les albums publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2013. Comme à l’habitude, la sélection des finalistes a été effectuée par un jury formé de libraires et de chroniqueurs spécialisés.






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires