Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2014-07-02 - 09:31:17

NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)


NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

La citation du jour :

« Le coeur est le meilleur livre de la vie, celui qui sait le lire
devient savant. » (Emilio Francescucci, poète québécois, tiré de son recueil « Pensées cueillies chemin faisant »)


Bonjour à tous,

Aujourd’hui, cette chronique traite de livres pour le temps des vacances, soit un roman pour jeunes et quelques albums pour les tout-petits. Il n’y a rien de tel qu’un livre pour occuper l’esprit d’un enfant durant un trajet sur l’autoroute ; ça contribue à réduire le nombre de fois où il redemande : « Quand est-ce qu’on arrive ? »

LA GANG DES HORS-LA-LOI
Roman
22e roman de la série Contes pour tous
Auteur : Jean Beaudry
Photographies : Jean Demers
Éditions Québec-Amérique
10 ans+

Qui ne connaît pas la série de films du producteur Rock Demers ? Ce 24e épisode prendra l'affiche le 25 juillet prochain sur les écrans québécois. Le long-métrage (co-scénarisé par Lance Woolaver et André Melançon et réalisé par Jean Beaudry) a été projeté en première mondiale récemment au Zlin Film Festival en République tchèque. Il sera aussi de la compétition officielle du 44e Festival de Giffoni en Italie qui se spécialise dans les films pour enfants.
Jean Beaudry, lui-même scénariste et réalisateur, a tiré une adaptation romanesque du scénario qui plaira sûrement aux garçons et filles. Le récit est à la 1ère personne et adopte le ton d’un journal personnel.
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

Après un départ dramatique, qui va expliquer le comportement du jeune héros, Nicolas, l’histoire se déroulera sur un mode nerveux où les dialogues abondent et où la thématique sera exploitée avec un bon sens de la tragi-comédie. On comprend que le livre soit dédié en page liminaire « À tous ceux qui osent ».

Le jeune garçon, affecté par le décès de son père, cherche une échappatoire dans le baseball. Les vacances y sont propices et il peut compter sur de nombreux amis et amies de son âge pour pratiquer ce sport sur un terrain approprié. Jusqu’au jour où la municipalité voit les choses d’un autre oeil. Nicolas sollicite alors l’aide de son grand-père pour l’aider à trouver une solution. Mais le vieux Jérémie, qui noie la peine d’avoir perdu son fils dans l’alcool, n’est pas d’un grand secours en dépit de sa bonne volonté.

L’audace de cette histoire m’a beaucoup plu. Elle est écrite sans fioritures stylistiques. L’émotion rejoint aisément le lecteur sans facéties de mauvais goût. On suit de près l’affrontement nerveux entre Nicolas et les adultes. D’épisodes trépidants en épisodes trépidants, le nombre des jeunes augmente autour de Nicolas.

Les relations garçons-filles sont bien dépeintes. Le langage et les attitudes des jeunes personnages, impatients et décidés tout à la fois, donnent un ton personnel à cette façon de raconter. C’est à la fois original et sympathique. Un livre idéal pour l’été.


L’ENVOLÉE D’ANTOINE
Auteure :Katia Canciani
Illustrateur : Félix Girard
Collection : Tourne-Pierre
Éditions de l’Isatis
6 ans+

Étrangement, ce magnifique album s’inscrit bien dans l’esprit du roman qui précède. Lui aussi aurait mérité d’être dédié « À ceux qui osent ».

Antoine est un jeune garçon qui souffre d’un cancer. L’illustrateur l’a dépeint sans exagération mais sans tenter de masquer son apparence. Sous son crâne entièrement dénudé, le visage offre des yeux agrandis et un teint blafard qui donnent à Antoine une allure de timidité. L’utilisation des couleurs pâles, quasi délavées, ajoute un climat de tendresse aux illustrations en grand format, et nous fait sentir tous parents ou camarades de classe de l’enfant.
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

Précisons que ce livre a été créé en association avec « La Fondation Rêves d’enfants » qui fournit chaque année à plus de 1000 enfants gravement malades l’occasion de « réaliser un rêve qui lui permet de se tourner vers l’avenir à travers un projet positif qui lui donne le courage et l’espoir de guérir. »

Le texte du récit est impeccable et expressif. Antoine a choisi de faire un tour en planeur pour admirer le sol de haut. Grâce à l’appui d’un pilote compréhensif, Antoine va surmonter les difficultés que suscite son appréhension au moment du décollage.

Au fur et à mesure qu’il réalise son rêve, son bonheur grandit et les illustrations adoptent des formats en très gros plan, aussi gros que sa joie de réussir.

Il n’y a aucun larmoiement inutile dans cette belle histoire de courage et de détermination. Il n’y a qu’un petit garçon qui a conquis un haut niveau d’espoir et qui peut désormais rêver de piloter un jour lui-même.


TROIS RECUEILS DE POÈMES POUR LES 3 ANS+



Voilà l’une des plus belles initiatives en littérature jeunesse qu’il m’ait été donné de voir. Publiés sous l’appellation commune de « La poésie du quotidien », ces trois albums cartonnés et illustrés font faire aux jeunes de maternelle l’apprentissage de la poésie, tant par le texte que par l’image. Après une journée époustouflante de courses, de cris, de jeux, de baignades, une lecture avec un tout petit sera la meilleure façon de lui faire faire de beaux rêves.


L’ARC-EN-CIEL
Auteure : Édith Bourget
Illustrations : Bellebrute
Collection : Clin d’oeil
Éditions de l’Isatis
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

Les couleurs de l’arc-en-ciel sont révélées nommément et une par une par des illustrations double page. Par exemple le vert est dominant dans la page où l’on montre une grenouille farfelue ; une sorte de filin se tortille et aboutit au mot « vert ». Le texte dit :

« Vert comme la grenouille
Qui plonge dans l’étang.
Attention, elle te mouille. »

Les petites rimes toutes simples sont faciles à retenir et les illustrations sont à la fois rigolotes et farfelues. Un parent peut facilement soutenir la lecture en désignant les détails des illustrations et en faisant remarquer à l’enfant la présence des rimes dans chacun des courts textes.

LES VACANCES
Auteure : Rhéa Dufresne
Illustrations : Orbie
Collection : Clin d’oeil
Éditions de l’Isatis
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

Ce petit album de la même confection que les deux autres titres a l’avantage d’être robuste et de résister au transport en voiture ou dans les bagages.

Ses illustrations en teintes douces qui évoquent le crayon de couleur, sont très agréables à l’œil. Elles mettent constamment en évidence le personnage de la fillette ; même en excursion à la montagne avec son père, on ne distingue qu’une partie du visage de ce dernier.

Le texte, présenté comme s’il avait été écrit au crayon à la mine de plomb, est le plus humoristique des trois albums. Il exprime le plaisir de ne plus rien faire d’obligatoire et de compliqué pendant les vacances. Le vrai farniente, quoi. Le texte à la première personne fait dire à la petite des trouvailles du genre :

« Le soir venu
Je chasse les lucioles
Qui font les folles. »

LA MER
Auteure : Angèle Delaunois
Illustrations : Mylène Henry
Collection : Clin d’oeil
Éditions de l’Isatis
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

Dans cet album, le surréalisme des images s’accorde bien à la qualité des vers joyeux. L’imagination est au pouvoir et les rimes sont riches.

« Elle (la mer) change de couleur
au gré de ses humeurs. »

Les illustrations passent du pastel aux teintes sombres pour exprimer les moments de rêverie diurne autant que la venue du soir. Une certaine naïveté de trait dans les visages rappelle ici et là les illustrations des albums jeunesse d’il y a quelques décennies.

Superbe !


…ET POUR FINIR, UN LIVRE À JOUER

OÙ ES-TU PETITE BOULE ROUGE ?
Auteure : Patricia Côté
Illustrations : Yayo
Éditions de la Bagnole
NOUVEAUTÉS EN LITTÉRATURE JEUNESSE (61)

L’auteure, Patricia Côté, réalise un rêve en publiant son premier livre pour enfant. Pour Yayo, l’un des illustrateurs les mieux connus du Québec, il s’agit aussi d’un premier livre aux Éditions de la Bagnole. Ensemble ils font preuve d’une vive imagination.

L’histoire racontée ici s’avérera un exercice utile pour enseigner aux plus jeunes les premiers éléments d’un récit, c’est-à-dire comment élaborer une histoire et comment trouver des façons de l’illustrer.

Yayo a le don de créer des illustrations amusantes et originales qui exploitent le réel à la façon d’une caricature. Le mariage du blanc et noir et de quelques couleurs vives est du plus bel effet. On y retrouve la promptitude des enfants à dessiner et l’assurance d’un dessinateur d’expérience. Bravo !

Claude Daigneault






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: