Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2015-04-02 - 09:40:15

Qui a dit que les jeunes ne lisent pas?




Aujourd'hui, 2 avril, à l’occasion de la Journée internationale du livre pour enfants, Communication-Jeunesse dévoilera le résultat de son Marathon de lecture pancanadien. En effet, en janvier et février 2015, les jeunes de 5 à 17 ans qui font partie des Clubs de lecture de Communication-Jeunesse ont relevé un défi de taille : lire un maximum de pages et inciter leurs proches à lire avec eux.

L’activité a connu un succès monstre, et les résultats obtenus sont impressionnants. Pendant deux mois, les jeunes ont incité leurs parents, leurs amis, le personnel de leur école ou de leur bibliothèque ou encore les membres de leur communauté à lire avec eux pour relever ce défi. De Whistler à Baie-Comeau en passant par Edmonton, Barrie, Oakville, La Sarre, Montréal, Québec et Rimouski, le plaisir de lire s’est répandu comme un virus au travers des villes et des villages du Canada!

Grâce au Marathon de lecture de Communication-Jeunesse, la lecture s’est immiscée dans les pratiques et les loisirs de centaines de participants, s’est installée dans le quotidien et les familles des jeunes et de leurs proches jusqu’à devenir une activité valorisée et incontournable.

« Ce fut un très beau défi, écrit une responsable d'un Club de lecture, à tel point que les jeunes demandaient à leurs parents d'éteindre la télévision et de lire avec eux ! »

Dans un contexte où l’on déplore la désertion des jeunes face aux livres et à la lecture, il est heureux de constater qu’en supportant les médiateurs du livre grâce à une activité structurée telle que ce Marathon, il est possible de stimuler le plaisir de lire et l’intérêt des jeunes pour la lecture. Il s’agit d’une initiative qui offre aux jeunes l’occasion de faire partie d’une communauté de lecteurs, de partager leur passion pour la littérature d’ici et d’unir leurs forces pour se surpasser.

Si l’an dernier, le cumul s’élevait à un total impressionnant de 1 400 000 pages lues, cette année, les jeunes ont élevé la barre à un niveau jamais vu!

Nous sommes fiers d’annoncer qu’en janvier et février 2015, les jeunes des Clubs de lecture de Communication-Jeunesse ont lu un total de 5 056 452 pages!

Le résultat de ce Marathon de lecture sera annoncé le 2 avril 2015, dans le cadre d’un imposant Tintamarre littéraire que Communication-Jeunesse tient à la Place des Arts de Montréal pour célébrer la Journée internationale du livre pour enfants. À cette occasion, 75 jeunes de 9 à 11 ans sont invités, de 11 h à 12 h, à assister à une heure de conte haute en couleurs offerte par Joujou Turenne. L'auteure, conteuse et chorégraphe transportera les jeunes, grâce à ses contes, dans des contrées lointaines où les forces de la nature ne font qu’un avec les personnages. Un spectacle tout indiqué pour fêter le plaisir de lire!

Puis, le corridor de la Mosaïque sera envahi, de 12 h à 12 h 15, par les jeunes lecteurs qui réservent aux passants un Tintamarre littéraire hors du commun. Ce Tintamarre sera également repris dans les Clubs de lecture de Communication-Jeunesse, partout au pays. Pendant 15 minutes, tous les jeunes lecteurs de nos Clubs de lecture clameront haut et fort leur plaisir de lire.

Alors… qui a dit que les jeunes ne lisent pas?

- 30 -




2015-04-02 - 10:34:29
Michelle Dion

Quelle merveilleuse initiative que ce marathon de lecture! C'est ainsi que se prépare une relève de qualité. Je suis persuadée que lorsqu'on est initié à la lecture dès notre plus jeune âge, on reçoit un cadeau pour la vie.

J'achète tous les mois des livres "en français" (entre autres les aventures de Pyro!) que je fais parvenir à mes petits-fils (6 et 8 ans) qui habitent en Suède. Je contribue ainsi à leur apprentissage de la langue de leurs parents vu qu'ils n'utilisent à l'école que le suédois et l'anglais (langue seconde en Suède). Le résultat plus que positif est qu'ils parlent couramment 3 langues et l'ainé lit déjà aussi bien en français qu'en anglais et en suédois. Ils sont férus de lecture et fréquentent les bibliothèques autant chez eux que lorsqu'ils viennent passer leurs vacances au Québec.

Ils sont aussi abonnés aux "Petits débrouillards" et le papa dit qu'il "perd" l'aîné pendant une couple de jours à chaque réception du magazine!

Et vive la lecture!






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires