Les Éditions de la Noraye

Petite vengeance deviendra grande
Le culte des déesses
Une fille ça ne pleure pas
Les Frincekanoks
Le courage du mouton
ainsi que les albums pour enfants
Une amitié explosive
Le grand projet
Pyro fugue
et
Le visiteur
sont désormais disponibles
en format numéique.
Visitez le site dont l'adresse apparaît
ci-dessous pour les commander.
http://vitrine.entrepotnumerique.com


12,95$


19,95$


12,95$


En vente en librairie





Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Livres de l'auteur



À propos de ce blog
Ce blogue est destiné aux gens qui aiment la littérature québécoise et la langue française. L’auteur apprécierait particulièrement que les lecteurs qui connaissent ses livres lui fassent part de leurs commentaires pour qu’il puisse échanger avec eux.

L’actualité littéraire est au cœur des échanges d’opinion possibles et quiconque veut faire connaître ses opinions sur des publications récentes ou faire part de la publication d’une œuvre y est le bienvenu.



À propos de l'auteur
(Sherbrooke, 31 mai 1942- ) Claude Daigneault fait ses études classiques au Séminaire Saint-Charles Borromée de Sherbrooke. Il entreprend une carrière de rédacteur publicitaire à Toronto en 1961, puis il devient journaliste à L'Événement et au Soleil de Québec dès 1963. Il restera au Soleil jusqu'en 1979, tour à tour rédacteur-traducteur aux informations internationales, chroniqueur à l'éducation, directeur de la section Arts et Lettres, critique d’art, de littérature et de cinéma, éditeur des informations internationales et chef de pupitre. Ses fonctions l'amèneront également à faire des reportages dans plusieurs pays. Claude Daigneault quitte le journalisme en 1979 et entre à l'Institut québécois du Cinéma comme directeur, puis administrateur de l'aide à la scénarisation. En 1984, il occupe le poste de directeur des Communications à Téléfilm Canada. Il revient ensuite au journalisme, de 1985 à 1993, alors qu'il est chef adjoint du service français de la Presse Canadienne, puis responsable des textes documentaires. En 1993, il retourne à Téléfilm Canada en tant qu'analyste de scénarios. De 1998 à 2005, il est script-éditeur et scénariste pour diverses compagnies de production de films et de séries télévisées. Depuis, il consacre la majeure partie de son temps à écrire des romans et des nouvelles.

Quelques sites que nous aimons
Suzanne Olivier
De ma culture à la vôtre
Culture Lanaudière
Luciole
Pause lecture

Les Éditions de la Noraye

« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

(CYRANO DE BERGERAC, d’Edmond Rostand, second acte, scène VIII)





2015-05-15 - 15:35:00

Troisième roman d'une trilogie de Monique Michaud


La romancière Monique Michaud lancera le troisième roman de sa trilogie dimanche le 31 mai à la Salle l'Arsenal, 585, rue Archambault, Joliette à 14 hrs.


Présentation générale de sa trilogie lanaudoise

Cette trilogie est entièrement lanaudoise. Le tome 1 est situé dans Joliette. Le tome 2 se déroule à Lavaltrie. Le tome 3 rejoint un territoire plus agricole, soit un rang de L'Épiphanie. Cette suite romanesque fait voyager le lecteur dans le territoire de Lanaudière, visitant les différents centre-ville, leur marché et parc, leur bistro et resto. Chaque tome développe un thème propre : le premier s'attarde à la traversée d'un deuil; le second parle du désert de la dépression; le troisième réunit plusieurs personnages du tome 1 et 2 en y ajoutant d'autres intervenants pour explorer le thème de la joie de vivre. La romancière aime bien intégrer une pointe de réflexion tout en s'efforçant de faire sourire le lecteur. Ses lecteurs disent apprécier l'humour et les anecdotes qui traversent le déroulement de ses romans.

TOME 1 : « Le dernier regard »



C'est à l'ombre du parc Lajoie, à Joliette, que nous retrouverons le Dépanneur Jolicoeur qui est le microcosme du récit. L'héroïne s'appelle Vickie, elle est la propriétaire unique du dépanneur qu'elle tient littéralement à bout de bras. Pourquoi ? Parce qu'elle est veuve depuis deux ans et qu'auparavant elle dirigeait le commerce avec son conjoint François. Elle est maman de deux énergiques adolescents qui la garde du côté de la vie.
Troisième roman d'une trilogie de Monique Michaud

Vickie s'ennuie encore de son grand amour. On verra, à travers des « retours en arrière » la beauté de ce couple plein de compréhension et d'humour. On aimera le couple Vickie-François et nous partagerons l'immense tristesse de Vickie. C'est avec beaucoup de difficulté et de résistance qu'elle va terminer la dernière étape de son deuil : l'acceptation. On apprendra les circonstances de l'accident fatal de François. Le titre, « Le dernier regard » prendra alors tout son sens…

Malgré tout, l'histoire n'est pas triste à pleurer, car autour de Vickie gravite tout un joyeux petit monde. Le dépanneur reste un lieu d'échange et d'entraide. Durant tout l'été, Vickie va devoir s'ajuster aux événements. Les recettes du commerce diminueront. Avec un certain Vincent, il y aura plusieurs sorties «pour combler le vide de leur solitude »; à un moment donné Vickie en aura vraiment marre d'être enfermée entre les quatre murs du Dépanneur. Sa psychologue l'enjoindra à créer un rituel pour « laisser partir » François.

C'est une histoire trempée d'humanité, avec des moments d'humour. Les gens qui composent le tableau de ce quartier sont proches de nous. Ce roman parle aussi, en termes quotidiens, des différentes étapes d'un deuil : c'est une lecture utile en soi tout en étant agréable.



TOME 2 : « VOISINES DE COEUR »



Deux voisines, un palier. Marijo au 101 et Léonie au 102. Deux solitudes qui habitent dans l’impasse de l’Espérance à Lavaltrie.

Mille après mille, leur route est sinueuse. Ces voisines de cœur avancent malgré tout, car elles sont débordantes de folies et… de regrets. Jour après jour, sur ce palier, leur destin s’entrecroise incessamment défiant les lois du hasard. Dans ce Lavaltrie où naquit la légende de la chasse-galerie subsistent encore l’inexplicable et le merveilleux.
Troisième roman d'une trilogie de Monique Michaud

Parfois dynamique, parfois dégonflée, Marijo craint toujours de revisiter le désert glacial de la dépression. Sa grande amie, une religieuse prénommée Jeannie, sera la voix de la raison. Mais, c’est si difficile… sans amoureux à ses côtés !

Oisive par défaut, Léonie tourne en rond sans avenir, elle rêve de revoir sa mère Marguerite exilée de force, elle ignore où. Seuls des événements exceptionnels pourraient bousculer ce statu quo. En attendant, elle voudrait gagner sa vie… et le cœur d’un amoureux !

Des cartes à jouer interviennent tout au long du récit : pour s’amuser et ajouter à la magie de Lavaltrie qui a vu naître la célèbre légende de la chasse-galerie. Devenues voisines de cœur comme frères de sang, elles sont entourées de leur proche, Antony, Solange, Maridouce et Alex ainsi que les Prévost, ces joyeux lurons, ces témoins qui badinent dans la balançoire. Au mitan du roman, la sage Vickie du tome 1 interviendra pour aider Marijo; elles deviendront amies. La cousine Véronique et sa soeur Rachel s'ajouteront, au tome 3, pour donner du pep à la trilogie. Sans oublier, l'humour qui teinte tous mes récits.


TOME 3 : « Trois Brind'Amour pour toujours »

Vickie Brind'Amour et ses cousines Véronique et Rachel sont les « fofolles de joie ». Elles vivront, en compagnie de leur belle tribu, des péripéties des plus amusantes au plus sérieuses. En commençant par une manifestation pour le contrôle des terres agricoles de la région épiphanienne jusqu'au projet d'un vernissage aux U.S.A.

Vous retrouverez Vickie qui aura réalisé son Grand Rêve du tome 1 qu'elle gèrera avec Marijo, une héroïne du tome 2. Ensuite, Renaud, le courtisan de Marijo; Monsieur Prévost, l'affable voisin; le Bistro El Zocalo. Aussi, de nouveaux personnages : Adélia, une cousine américaine; son fils Nicolas, le grand débrouillard; Junior le jeune agriculteur désespéré; les quatre petits-enfants de Rachel, tous très attachants. L'humour a toujours une place importante dans ma façon de raconter.
Troisième roman d'une trilogie de Monique Michaud

C'est une histoire avec plusieurs thèmes et intrigues qui se déroulent en même temps. Ce roman résume l'idéologie qui sous-tendait la trilogie, parler de la joie de vivre. C'est un hymne à la famille et surtout au rôle de grand-parent. Ce roman, c'est un salut respectueux à l'agriculture. C'est une réflexion sur la bienveillance à travers une COOP de services.

En savoir plus : http://actualites-monique.webnode.fr/news/mes-publications/#.VTZYoZoiKmg.facebook






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires